Le rappel à l'ordre de la Fifa aux politiques français

Posted: mardi 29 juin 2010 by Atlantès in Libellés :
0


La Fifa «réagira» en cas d'«ingérence politique» dans les affaires de la Fédération française de football. Roselyne Bachelot avait jugé mercredi «inéluctable» le départ de son président, Jean-Pierre Escalettes.

Le monde du football apprécie peu l'ingérence du pouvoir politique dans ses affaires. Samedi, le secrétaire général de la Fifa a affirmé que l'association «réagira, comme on le ferait dans n'importe quel pays du monde», en cas d'intervention politique dans les affaires de la fédération française de football. «Personne ne peut demander à quelqu'un de démissionner. Une personne est élue, si elle pense avoir failli, elle peut démissionner, mais on ne peut pas l'y obliger», a indiqué Jérôme Valcke, qui a «informé le ministre des Sports de la façon dont notre système fonctionne».

Mercredi, au lendemain de l'élimination des Bleus de la Coupe du monde de football, Roselyne Bachelot avait haussé le ton contre le président de la FFF Jean-Pierre Escalettes, se disant implicitement favorable à son départ. «Ce retrait, je ne l'ai pas souhaité, mais je le crois inéluctable», avait-elle déclaré. Tout en reconnaissant ne pas avoir le pouvoir d'exiger son départ. Le même jour, le président de la République Nicolas Sarkozy avait annoncé la tenue d'états généraux du football à l'automne, afin de «faire en sorte que les responsables tirent rapidement les conséquences» de la prestation des Bleus, qualifiée de «désastre».

«Sur tous les continents, on surveille toujours ce genre de situation et on rappelle aux gens comment la pyramide du pouvoir [dans le football] fonctionne […]. La FFF est sous la tutelle de la Fifa», a ajouté son secrétaire général. En 2008, l'Irak a été suspendue pour cette raison. En ce qui concerne la France, «on n'est pas inquiet mais on est attentif. On fait confiance aux gens pour ne pas se mettre dans une situation difficile», a néanmoins poursuivi Jérôme Valcke. La FFF a annoncé vendredi que son prochain conseil fédéral se tiendra le 2 juillet. Ses vingt-et-un membres auront pour ordre du jour le «bilan de la Coupe du Monde et les suites à donner en tous domaines».

0 commentaires: